Bienvenue sur le nouveau forum

Partagez | 
 

 It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Member drazi and darklighter
avatar

POINTS : 26
J'AI POSTE : 26
PSEUDO : foolish mishaps
CREDITS : twisted lips
CELEBRITE : alexandra daddario
AGE : 26 ans
METIER : vendeuse à fragrance fashion, au rayon parfumerie
STATUT CIVIL : éternelle célibataire
HABITATION : 96, Kitsilano & Granville Island



Book of shadows
CAMP : Neutre à penchant (très) maléfique
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:12


{ Calypso Dawson }
With great power... comes great need to take a nap

nom : Dawson, un nom d'emprunt, sans réel signification. Un patronyme des plus simples, sans fioritures aucune. Une simplicité quelque peu déconcertante, venant ternir la complexité et la prestance de ses prénoms.   prénom : Calypso ; la nymphe condamnée par les Dieux à vivre recluse sur Ogygia, et tombant éperdument amoureuse de tous ceux venant s'échouer sur son île, pour au matin, avoir le coeur brisé devant leur départ impromptu, la laissant seule et mélancolique encore et toujours. Ozalee ; prénom de sa grand-mère, amérindienne dans toute sa splendeur, et dont l'aura maléfique n'avait d'égale que sa puissance. surnom : Caly, Aly, La Chieuse. Autant de sobriquets qu'elle rejette et méprise. Seuls ses parents sont assez fous pour oser l'interpeller par l'un d'eux, et plus particulièrement le premier.  âge : 26 ans à fouler cette terre. Que le temps passe vite quand on n'y fait pas attention. date de naissance : le 14 février 1989. Il est des plus ironiques pour une fille de Drazi de naître un jour de célébration amoureuse. A croire que l'univers tout entier est doté d'un sens de l'humour particulièrement navrant. lieu de naissance : Officiellement, elle est née Vancouver, au Canada. Officieusement, elle et son frère jumeau ont expiré leur premier cri en enfer. origines : Du côté de sa mère, on peut facilement retracer des origines grecques ainsi qu'amérindiennes (cherokees pour être plus précises). Son père, quant à lui, n'est autre que d'origine irlandaise. statut monétaire : ni trop ni pas assez. Elle se situe dans une moyenne plus que convenable.  métier : Vendeuse dans une parfumerie de luxe - rien de mieux pour repérer les proies à détruire. Tant d'amour qui déborde dans leur yeux et leur coeur, ça donnerait presque envie à Calypso de leur arracher ce dernier.  orientation sexuelle : hétérosexuelle, elle sait s'attirer les faveurs des hommes mieux que quiconque. statut civil : célibataire, elle fuit l'amour comme la peste.  caractère : Calypso est un être complexe. De par sa nature d'hybride, cela n'est pas étonnant. Néanmoins, étant née du mal lui-même, il serait assez étrange pour elle d'éprouver quelconque sympathie pour ces imbéciles de mortels et d'êtres bénéfiques. Elle les hait au même titre qu'ils la méprisent. N'allez pas pour autant croire que cela fait d'elle une personne entièrement dévouée au mal. Elle n'agit que pour son propre compte, et ne supporte pas qu'on lui donne des ordres. Rebelle et un poil impétueuse, elle se laisse difficilement marcher sur les pieds et remet à leur place tous ceux qui viendraient à la sous-estimer. Hyperactive, vous aurez bien du mal à la voir rester concentrée ou inactive trop longtemps. Toujours en mouvement, elle supporte très mal de rester enfermée. N'ayant pas peur de se battre, elle peut vous envoyer en Enfer si l'envie lui prend, ou bien tout simplement vous rendre infirme. Tout dépend de son humeur. Très réfléchie, elle n'agit que très rarement sur un coup de tête, toutefois. D'un sarcasme à toute épreuve, elle n'hésitera à vous balancer vos quatre vérités en face si vous l'énervez. Ce qui combiné à sa rancune légendaire vous placerez dans une bien mauvaise position. Toutefois, elle est très à l'écoute, et ne trahirait jamais la confiance de ses parents ou de son frère. Fidèle et loyale, elle sait également se montrer joueuse et affectueuse. De la famille, elle est facilement la plus tête-brûlée, mais également la plus imprévisible, et la plus facile à côtoyer.  groupe : aviva. Calypso aime le mal, il est dans son sang. toutefois, elle n'aime pas se catégoriser. Ainsi, elle préfère ne pas prendre partie. Elle n'écoute qu'elle-même, ainsi que sa famille. Les autres, qu'ils soient démons ou innocents, ils peuvent bien aller se faire voir.

hear now the words of the witches.


I am not as the others

ma race : Calypso est une hybride. Elle est née d'une union quelque peu atypique et étrange. La rencontre entre deux êtres dévoués au mal : un Drazi et un Être des Ténèbres. Cocktail des plus explosifs, surtout quand on sait que sa naissance était programmée pour qu'elle hérite du pire des deux espèces.
mon camp : neutre à penchant maléfique. Elle vit sa vie comme elle l'entend, sans vouloir à suivre les directives d'un démon en particulier. Elle travaille pour le compte de ses parents, et n'obéit qu'à eux. Elle les aide dans leur recherche de proies, et les accompagne parfois dans les meurtres ou discorde. Les autres, ils peuvent bien aller se faire voir; elle s'en moque. C'est sans doute la raison pour laquelle elle passe la plus grande majeure partie de son temps parmi les mortels, et ne visite que très rarement les enfers.
mes pouvoirs :  
- Éclipse noire (actif ; contrôlé) - la capacité de se téléporter d'un endroit à un autre au moyen d'un halo de lumière noire et violette. Don hérité de sa mère. Calypso se sert de ce don de manière quotidienne. Pourquoi s'embêter à marcher ou à utiliser les transports en commun quand on peut être à l'endroit désiré en moins de dix secondes ? Elle aime particulièrement ce don, reflétant à merveille sa nature maléfique, tout en étant extrêmement pratique.
- Toucher mortel (actif ; non contrôlé) - le fait de tuer une personne instantanément rien qu'en la touchant. Don lui aussi hérité de sa mère et qu'elle ne maîtrise en aucun cas, ce qui lui vaut parfois quelques mauvaises surprises. Il est en effet des plus inconvénients de devoir se débarrasser du corps d'un de vos voisins qui souhaitait seulement vous dire bonjour.
- Contrôle des émotions (actif ; assez bien contrôlé) - Quand on a un père drazi, il est des plus évidents de vouloir semer la discorde et la haine au sein d'un couple. Au lieu de ne contrôler que ces deux émotions bien particulières, Calypso a hérité du pack complet. Elle est donc en mesure de contrôler toutes les émotions humaines, y compris l'amour. Ironique, n'est-ce pas ?



1. Elle raffole de la musique. Elle ne peut littéralement pas vivre sans, et peut très bien passer une journée entière avec les écouteurs à fond dans les oreilles. Elle a une préfère pour le rock, et a le rap en horreur. Il lui arrive également d'écouter de la musique classique de temps à autre, mais c'est un secret bien gardé. 2. Son pêché mignon est le saumon. Si bien qu'elle en mange quasiment tous les jours. Il en va de même pour le citron, qu'il soit en tartes, en yaourt, ou même en jus. Elle a beaucoup plus de mal avec la viande en général. 3. Bien qu'elle soit à moitié drazi, cela ne l'empêche pas de ressentir toutes les émotions humaines. Cela inclut l'amour et la compassion, fait qu'elle méprise et dédaigne du plus profond de son être. Toutefois, dû à sa nature maléfique, ces sentiments ont tendance à être moins fort que pour humain. Elle les renie le plus possible, si bien qu'ils ne se manifestent quasiment jamais. Même s'ils sont toujours là, à guetter la moindre de ses faiblesses pour resurgir et la frapper en plein visage - comme pour la narguer. 4. Elle pratique le patinage artistique depuis ses trois ans. Elle a toujours trouvé ce sport admirable et rempli d'une certaine grâce. Sur la glace, elle se sent libre. Elle a notamment participé à de nombreuses compétitions, et a gagné de nombreux prix. 5. Elle parle plusieurs langues, dû au fait qu'elle a souvent voyagé pour le "travail" de ses parents. Les langues qu'elle maîtrise incluent donc l'anglais, le grec, l'amérindien, le russe et l'italien. 6. Elle a une peur phobique des araignées. Ce qui peut vite se révéler handicapant quand on y pense. Si bien qu'à la vue d'une de ces viles créatures, Calypso a tout fait de les exterminer à coup de magie. 7. Elle a appris très récemment qu'elle était enceinte. Le père est un hybride démon. Condition qu'elle méprise et qui l'exaspère. Seuls ses parents et son frère jumeau sont au courant. Et bien qu'elle hait toujours exécré les enfants, une partie infime d'elle ne peut s'empêcher d'aimer cet enfant. Et cela l'énerve encore plus. Ce qui combiné à son caractère déjà exécrable, n'est pas une bonne chose.


I am an extraordinary person.



Pseudo : foolish mishaps, mais appelez moi Steph    Âge : Dix-neuf printemps ! Fréquence de connexion : environ tous les jours, j'entends bien devenir un parasite    Avis sur le forum : ai-je vraiment besoin de le spécifier ?    Célébrité : alexandra stunning daddario .




Dernière édition par Calypso Dawson le Sam 11 Avr - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Member drazi and darklighter
avatar

POINTS : 26
J'AI POSTE : 26
PSEUDO : foolish mishaps
CREDITS : twisted lips
CELEBRITE : alexandra daddario
AGE : 26 ans
METIER : vendeuse à fragrance fashion, au rayon parfumerie
STATUT CIVIL : éternelle célibataire
HABITATION : 96, Kitsilano & Granville Island



Book of shadows
CAMP : Neutre à penchant (très) maléfique
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:14


this is the start of how it all ever end.

VANCOUVER - MARS 2004 - 15 ANS
Elle regarde les minutes défiler en soupirant. Elle n'a jamais vraiment aimé rester assise sur une chaise à attendre que l'on veuille bien lui intimer l'ordre de se lever et de disposer. L'obéissance n'est pas son fort, et devoir prétendre le contraire lui donne des envies de meurtres bien sanglantes. Mais elle sait qu'elle n'a pas le choix. Si elle veut se fondre parfaitement parmi les mortels, elle doit rester là, à prétendre un minimum d'intérêt à ce que le misérable insecte devant elle cherche à raconter. Le lycée, quelle perte de temps indéniable. Elle a longtemps rêvé de le voir partir en fumée, lui et tous ceux qui s'y trouvent. Mais ses parents ont été formels. Et ce sont sans doute les seuls êtres au monde qu'elle écoute sans désobéir. A sa droite, son frère jumeau, Caleb, semble tout aussi désintéressé du cours qu'elle. Mais il s'en amuse, et, au vu de la lueur démente dans ses yeux, a déjà inventé toute une série de meurtres qu'il  aimerait mettre en place. Ils sont pareils, elle et lui. Impulsifs et hyperactifs. Et savoir qu'une chaise les retient ainsi prisonniers les rendrait presque aussi dangereux l'un que l'autre. L'envie de s'éclipser la démange, et elle doit se faire violence pour rester bien sagement assise. Avec un peu de chance, elle pourra aller assassiner quelques sorcières novices en sortant des cours. Sa voisine de classe semble tout disposer à être la future protégée d'un Être de Lumière, et elle trépigne d'avance à l'idée de pouvoir l'étrangler de ses propres mains, et voir la vie s'éteindre peu à peu dans ses yeux. Oui, décide-t-elle, le lycée est une perte de temps monumental. Mais s'il peut l'aider à passer inaperçue, et à se défouler de temps à autre, alors c'est une bonne chose. Et elle sait que ses parents seront ravis de ses prouesses en fin de compte. 

VANCOUVER - AVRIL 2009 - 20 ANS
Son nouveau voisin, Cameron, semble tout disposé à lui taper sur le système. Elle vient à peine de déposer son premier carton qu'il vient déjà lui coller aux basques comme un gentil petit toutou. L'envie de lui mettre un coup de pied dans le train l'enchante grandement. Personne n'a le mérite d'être aussi casse-pieds et irritant que ce mortel. Il se montre généreux et altruiste. Deux qualités qui titillent Calypso plus que tout. Elle aurait encore préféré qu'il l'ignore comme tout le reste du voisinage. Encore mieux, s'il avait pu s'étouffer avec son café, elle n'aurait pas eu à le supporter toute la matinée !  Elle force un sourire sincère et dénuée d'hostilité - ce qui manque de lui arracher le visage - et fait comme si le microbe en face d'elle était digne de son intérêt. Ce qu'il était loin d'être. Et pour couronner le tout, voilà que sa fiancée se pointe ! Calypso peut sentir les effluves d'amour les entourant à dix kilomètres, et lui chatouiller dangereusement le visage. Elle manque presque de vomir, et se contente d'un rictus éhonté. Et ma parole ! Ils sont aussi exaspérants et casse-pieds l'un que l'autre ! Elle sent qu'elle va adorer détruire ce couple, aussi niais et complètement stupides que tous les autres. Elle entame la discussion comme si de rien n'était, alors qu'elle sent déjà son don se manifester en elle. Sa nature de Drazi prend le dessus, et elle ne fait rien pour l'arrêter. Elle ne contrôle en rien ce don, et celui-ci a parfois tendance à n'en faire qu'à sa tête. Et plus d'une fois contre son gré. Mais elle peut dores et déjà voir les sourires disparaître et la joie de vivre faner au même titre que l'amour dans leur coeur. Leur main - jusqu'alors entremêlées - se séparent soudainement, comme si frappées par la foudre. Leurs visages se ferment, et se remplissent progressivement de haine et de ressentiment. Et bientôt, leur coeur se durcit comme de la pierre. Calypso sourit. Un sourire moqueur, narquois, et diabolique. L'amour n'est plus, et le couple n'en est plus un. Elle peut désormais continuer son déménagement tranquillement, sans même se soucier de la suite des événements.

ATHENES - ETE 2012 - 23 ANS
Elle a les mains pleines de sang et le coeur qui bat beaucoup trop vite. La respiration haletante, elle continue pourtant de courir, sans même s'arrêter. Elle ne doit pas s'arrêter. Il faut qu'elle joue à l'enfant esseulé, perdu, et complètement inoffensive. La bonne blague ! Si elle pouvait faire demi-tour et arracher le coeur de son poursuivant, elle le ferait sur le champ, sans même ciller. Mais le poursuivant en question n'est autre que son frère, et lui comme elle doit jouer le jeu. Elle a beau joué la victime, il n'en est rien. Leur véritable proie n'est qu'à quelques mètres, à méditer. Méditer ! Cela donnerait presque envie de vomir à Calypso. Elle a envie de prendre cet Être de Lumière et de lui fracasser le crâne à coups de pierres ! Au lieu de quoi, elle prend son souffle, et s’époumone de son mieux pour hurler à l'aide dans un grec des plus impeccables. Son plan marche, et l'Être de Lumière lève la tête, un sentiment de terreur l'envahissant alors. Son instinct de protecteur prend le dessus et vient donc se mettre entre Calypso et quelque soit la menace. Comme si Caleb allait la tuer ! La pensée est risible quand on y pense. Mais Calypso reste dans son rôle, et joue les traumatisés de la vie, incapable de se défendre, et apeuré du moindre craquement de brindille. Elle se roule au sol, comme si ses jambes se dérobaient sous le poids des émotions et de la peur, et tremble de tout son corps. En d'autres circonstances, elle aurait rit devant une performance aussi pathétique, mais en l’occurrence elle se sentait juste ridicule. Et elle était persuadée que son frère ne retenait pas son hilarité face à la scène devant lui. Abruti. L'Être de Lumière se rapproche d'elle, dans un geste qui se veut bienveillant, et Calypso fait de son mieux pour manipuler les émotions de ce dernier. Il serait malheureux que tout tombe à plat si prêt du but. Cela fonctionne, et elle doit se retenir de hurler de joie. Elle continue de trembler comme une feuille en plein hiver. Son frère se rapproche, cette même lueur démente toujours dans les yeux. La ressemblance entre les deux est frappante, et Calypso remercie les Enfers qu'il fasse nuit et sombre, ce qui empêche son Protecteur (rien que d'y penser, elle en rit d'effroi) de le remarquer. Et alors que son frère et l'Être de Lumière se font face, Calypso profite de ce moment d'inattention pour l'assommer à coup de pierre. Suite à quoi, son frère l'entaille en plein coeur d'une flèche empoisonné. " Bien joué, petite soeur. " - " Dans tes rêves, Caleb. Je suis née la première. " Il se contente de rire. L'Être de Lumière agonise lentement à leurs pieds, et ils ne lui accordent aucun regard. Leur mission est terminée. Bras dessus, bras dessous, le frère et la soeur s'éclipse alors, regagnant Vancouver et le confort de leurs appartements.

VANCOUVER - SEPTEMBRE 2014 - 25 ANS
" Tu pourras faire attention à bien vouloir fermer la porte du fond en partant ? " Calypso acquiesce de manière nonchalante. Sa collègue, Delilah, doit encore s'absenter, de manière à pouvoir récupérer son braillard de fils à la crèche. Delilah est une sorcière. Mais elle a préféré suivre la voie du mal, au contraire de ses consoeurs. Calypso et elles sont donc ce que l'on pourrait considérer comme des amies. Elles ont déjà participé à plusieurs meurtres ensemble, et leur méthode de travail se veut consciencieuse et précise. Delilah l'a d'ailleurs souvent aidé dans sa traque irrémédiable de couples à détruire. Et dans un lieu aussi fréquenté qu'une parfumerie, la jeune hybride n'aurait pas pu mieux tomber. Tant d'amour qui déborde, c'est un miracle qu'elle ne soit pas encore morte de dégoût. Delilah lui laisse les clés du magasin, avant de cligner des yeux et de disparaître, dans toute la splendeur des sorciers maléfiques. Calypso inspecte le magasin, range ce qui n'est pas à sa place, et finit par quitter les lieux, fermant à clés derrière elle. Cela fait six ans désormais qu'elle vit pleinement parmi les humains, et les allers-retours en Enfer se font quasiment rares. Hormis les visites express pour dire bonjour à papa et maman, elle reste parmi les mortels et vit sa vie comme elle le souhaite. Les démons lui foutent la paix, et elle se contente d'assassiner tous ceux qui l'importunent, et qui débordent d'amour en permanence. Seuls l'avis de ses parents importent. Du reste, elle s'en moque. Elle n'a jamais été connu pour son esprit docile de toute manière. Elle vérifie les alentours avant de s'éclipser et de disparaître à son tour.

La musique à fond dans les oreilles - un morceau très bien choisi de Sonata Arctica - elle arpente les rues de Vancouver, capuche sur la tête. La journée a été longue, et elle manqué d'assassiner trois clients en à peine trois heures. Un record pour elle, qui voit la mort partout où elle entre. Elle apprécie le silence monotone des lieux, la fine brise qui vient lui mordiller le visage. Ce qui, combiné à la mélodie criarde et quelque peu occulte qui de déverse dans ses ses tympans, pourrait faire penser à un remake de films d'horreur de mauvais goût. Personne ne vient l'importuner. Même les sois-disant caïds du coin l'ont laissée passer en reculant. Tu parles de caïds ! Elle rit de leurs tentatives futiles et puériles pour attirer les femmes fragiles dans leur pantalon. Elle pourrait tous les tuer de son petit doigt. Vils mortels. Elle se dirige d'un pas décidé vers la patinoire, bien décidé à s'exercer quelque peu avant de retrouver le confort bien mérité de son lit. La patinoire est vide, comme à l'accoutumée. Parfait. Elle ne prend même pas la peine de se changer, et enfile directement les patins. Et dans un gracieux et parfait tour jeté, elle entame une série de figures et de sauts, oubliant le monde alentour - les écouteurs toujours parfaitement ancrés dans les oreilles.

VANCOUVER - DECEMBRE 2014 - 25 ANS
Elle entend des bruits de pas étouffés derrière elle, et a tout vite fait de se retourner. Encore lui. Ezeckiel. Un hybride démon qui ne cesse de lui tourner autour depuis quelques temps maintenant. Elle l'aime bien. Pour autant que le terme aimer veuille bien vouloir signifier quoique ce soit pour elle. Elle le dévisage de haut en bas. Qu'est-ce qu'il veut bien vouloir à cette heure aussi avancée de la soirée ? Au fond, elle connaît très bien la raison. Voilà des mois qu'ils jouent à ça tous les deux. Le confort des draps mêlés à celui de leurs corps tel un ballet dansant. Cela ne veut rien dire, et c'est ce qu'elle apprécie. Seulement deux adultes appréciant la vie et sachant en profiter. " Pas ce soir, Ezeckiel. " Elle sait que résister est futile. Elle en a autant envie que lui. Mais par principe et envie de rébellion, elle dit non. Comme tous les soirs. Ezeckiel la connaît bien. Il est sans doute la seul avec son frère, Caleb, à pouvoir la faire ciller, et à la faire dériver de ses convictions. Et elle déteste ça. Elle l'a déjà remis à sa place à plusieurs reprises. Il est toujours revenu, comme si cela suffisait à prouver qu'elle ne pouvait pas se passer de lui. Comme si ! " Oh allez, Caly. Fais pas ta farouche. " Caly. Elle grince des dents à ce surnom. Seul son frère est autorisé à l'appeler de la sorte. L'envie de lui coller une bonne dérouillée ne lui semble pas une si mauvaise idée soudainement. Elle lève le jambe et vient plaquer son genoux en plein dans l'entrejambe du jeune hybride, qui crispe de protestation sous la douleur. Elle ricane avant d'entrer chez elle, laissant la porte ouverte. A quoi bon fermer, elle sait très bien qu'il va la suivre dans tous les cas. Ce qu'il fait, toujours crispé de douleur. Et pourtant, en moins de temps qu'il ne faut pour leur dire, leurs vêtements se trouvent au sol, dans un patchwork incohérent de couleurs et de formes, les draps déjà à l'usage.

Encore un corps dont il va falloir se débarrasser. Non, rectification, deux corps dont il va falloir se débarrasser. Un docteur et une jeune infirmière. Le nombre de morts s'additionnent de jour en jour, non pas que Calypso s'en soucie. Depuis la découverte de son nouveau pouvoir, les morts ne cessent de pleuvoir. Ce qui, combiné à la nouvelle qui vient de tomber, a de quoi lui mettre le moral dans les chaussettes. Elle expédie les deux corps en Enfer, persuadé que personne n'ira protester devant deux nouveaux joujoux sur lesquels expérimenter. L'un a le crâne fracassé, le corps de la seconde a tout simplement cessé de battre en quelques secondes. Et tout ça à cause d'une nouvelle ayant fait l'effet d'une bombe. Le Docteur Delgado s'est vu avoir le crâne entrer en collision de force avec son bureau par la jeune Calypso après avoir délivré la nouvelle. Enceinte. Le mot l'avait giflé en plein visage, comme si l'air avait quitté précipitamment ses poumons et refusait d'irriguer le reste de son corps. Hystérique, une aide-soignante avait tenté de la calmer, et était tombée raide morte en la touchant. Et elle est donc là, le visage ensanglanté et la respiration coupée. Elle qui avait si souvent critiqué les gosses de Delilah, la voilà qui avait désormais un futur braillard dans le ventre elle aussi. Elle a l'impression de faire un cauchemar éveillé. Elle ne peut pas avorter. Elle sait que ses parents vont vouloir qu'elle garde l'enfant. A moitié démon. L'héritier parfait. Le désastre parfait, oui ! Elle ne veut pas d'enfant, et elle n'est pas sans savoir qu'aux moindres pleurs, elle l'étranglerait de ses propres mains. Et pourtant, une partie d'elle - aussi infime soit-elle - aime déjà cet enfant. Aimer. Le mot est acide et amer dans sa bouche. Elle méprise ce mot. Et pourtant, elle ne peut nier l'évidence. Elle aime son bébé. Sur le chemin, elle tue deux mortels de plus, par exaspération. Ezeckiel est le prochain sur sa liste. Après tout, si elle en est là, c'est de sa faute.




Dernière édition par Calypso Dawson le Sam 11 Avr - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin. I am a witch & whitelighter
avatar

POINTS : 148
J'AI POSTE : 148
PSEUDO : labonairs (ines)
CREDITS : Rusty Halo (av.)
CELEBRITE : deutch, la belle.
AGE : vingt deux ans.
METIER : étudiante en droit en troisième années d'undegraduate.
STATUT CIVIL : célibataire.


Book of shadows
CAMP :
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:17

steph, toujours aussi parfaite en caly tu connais la maison bae on se le trouvera notre lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Member. Witch and whitelighter
avatar

POINTS : 37
J'AI POSTE : 37
PSEUDO : Ran94
CREDITS : Ran94 (avatar), Wild heart (sign) tumblr (gifs)
CELEBRITE : Bitsie Tulloch
AGE : 28 ans
METIER : Serveuse
STATUT CIVIL : En couple



MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:18

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Member drazi and darklighter
avatar

POINTS : 26
J'AI POSTE : 26
PSEUDO : foolish mishaps
CREDITS : twisted lips
CELEBRITE : alexandra daddario
AGE : 26 ans
METIER : vendeuse à fragrance fashion, au rayon parfumerie
STATUT CIVIL : éternelle célibataire
HABITATION : 96, Kitsilano & Granville Island



Book of shadows
CAMP : Neutre à penchant (très) maléfique
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:21

Merci vous deux
Bien sûr qu'on se trouvera notre lien ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin. I am a witch & whitelighter
avatar

POINTS : 148
J'AI POSTE : 148
PSEUDO : labonairs (ines)
CREDITS : Rusty Halo (av.)
CELEBRITE : deutch, la belle.
AGE : vingt deux ans.
METIER : étudiante en droit en troisième années d'undegraduate.
STATUT CIVIL : célibataire.


Book of shadows
CAMP :
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:25


pour la validation, tu devra attendre qu'une des filles arrivent parce que sur tel, c'est impossible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin. I am a phoenix
avatar

POINTS : 207
J'AI POSTE : 209
PSEUDO : toxic glam (Brenda)
CREDITS : (avatar) à venir
CELEBRITE : Nikolina Dobreva
AGE : She is twenty four years old.
METIER : Model for the family company : Lannister Creations and manager of her nightclub which is appreciated.
STATUT CIVIL : In couple, the family situation is complicated but they have the project to have a child
HABITATION : Granville Island, in a beautiful small house.

Witch Assassin



Book of shadows
CAMP : Maléfique
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:30

you are validated as a winner


les liens importants
EPISODE 1 ~ FICHE DE LIENS
FAIRE UNE DEMANDE ~ CRÉER UN SCENARIO
AIDER UN INVITE ~ FLOOD

J'en profite pour te souhaiter la bienvenue sur le nouveau forum I love you
Mon dieu elle est vraiment magnifique Alexandra !
Ta fiche est toujours aussi parfaite, je te valide avec plaisir ma belle et bon jeu !


Crédit de l'avatar : okinnel



_________________

N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Member drazi and darklighter
avatar

POINTS : 26
J'AI POSTE : 26
PSEUDO : foolish mishaps
CREDITS : twisted lips
CELEBRITE : alexandra daddario
AGE : 26 ans
METIER : vendeuse à fragrance fashion, au rayon parfumerie
STATUT CIVIL : éternelle célibataire
HABITATION : 96, Kitsilano & Granville Island



Book of shadows
CAMP : Neutre à penchant (très) maléfique
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 20:36

Merci beaucoup vous deux !! I love you
Hâte de pouvoir RP de nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin. I am a witch & nymph
avatar

POINTS : 98
J'AI POSTE : 119
PSEUDO : Queenie Snøw - aerie - valérie
CREDITS : tearsflight + tumblr
CELEBRITE : holland roden
AGE : vingt-deux ans. C’est l’âge que j’ai présentement. Parfois on me dit que je fais plus que mon âge, alors que d’autre crois que j’ai encore dix-huit ans. Je dois dire que j’en profite parfois.
METIER : Fleuriste. J’ai ouvert mon commerce il y a quelques temps maintenant avec l’aide de ma famille. Depuis que je suis jeune, j’ai un grand intérêt pour les plantes, les fleurs, etc. C’est peut-être pour ça que je pour mon nom.
STATUT CIVIL : Célibataire. Je suis célibataire depuis quelques temps déjà. Avec ce qui se passe aujourd’hui dans ma vie, je suis un peu perdu et je n’arrive pas à y faire abstraction. Je suis donc seule, depuis quatre ans maintenant.
titre
citation



Book of shadows
CAMP : Bénéfique. Étant de nature douce, j’ai toujours été présente pour aider les autres. Je ne me vois pas faire autrement, bien que parfois mes sentiments prennent le dessus et que le contrôle m’échappe.
POUVOIRS/OBJETS MAGIQUES:
DES CHOSES A FAIRE :


MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   Sam 11 Avr - 21:51

Bienvenue Caly !!

_________________
one thousand lonely stars
i've died a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream of you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmageddon :: Never let me go :: Put your foot to the floor :: Validated-